L’agriculture et le goût

L’agriculture et le goût

Après avoir passer une immersion dans ce domaine économique qu’est l’agriculture j’ai une meilleure vision de la notion de produit du terroir. Il est facile de se revendiquer comme faisant partie de sa région, mais tout le monde ne la connait pas aussi bien que les agriculteurs, ruraux par essence.

L’arbre emblématique depuis des milliers d’années est l’olivier, avec son fruit nous pouvons fabriquer de l’huile d’olive, de la tapenade. Mais n’oublions pas qu’il lui faut de nombreuses années avant de pouvoir donner ces petites olives si bonnes à l’apéro. Un bon produit est quelque chose qui a demandé du temps de la maturation.

 

Il faut apprendre à vivre dans le temps long car la nature ne répond pas aux exigences, elle donne les siennes et elle te laisse l’utiliser. Enfin si tu es douée. Les Corses ainsi que les Basques, Savoyards et autres régions ont su exploitées les produits que la nature leur fournissait. En même temps ils n’avaient pas le choix car en montagne les terres facilement cultivables sont plus rares.

 

Travailler la moindre parcelle exploitable, rentabiliser quelques acres de terres pour faire vivre sa famille, chaque village avait son organisation pour que personne ne meure de faim. A condition d’avoir envie de travailler bien sûr. La fable de la cigale et la fourmi n’a pas été narré pour rien.

Il est facile de parler de coût en termes de prix, mais le temps n’a pas de prix et c’est ce que donne un agriculteur au sein des produits qu’il vous délivre. Que ce soit en vente directe, un contact agréable, on peut faire remonter des informations. Ou dans les magasins, mais peut être connaissons nous cette personne qui se cache derrière cette étiquette ? Ou nous l’imaginons en mangeant son produit, ce qu’il a voulu nous transmettre.

Laisser un commentaire